La SSPI

Après votre intervention, qu’il s’agisse d’une intervention sous anesthésie générale, sous anesthésie loco-régionale ou sous sédation, vous séjournerez obligatoirement dans une salle de surveillance post interventionnelle (SSPI) ou salle de réveil. Une équipe d’aide soignants et d’infirmiers spécialement formés à cette prise en charge particulière veillent à votre sécurité et à votre confort, sous la responsabilité du médecin anesthésiste en charge de votre anesthésie, pendant les minutes ou heures qui suivent votre intervention. Une adaptation des traitements contre la douleur y sera effectuée si nécessaire, ainsi que la poursuite de la surveillance de vos paramètres vitaux (pouls, tension, respiration), afin de détecter le plus rapidement possible une complication éventuelle.

Pour la chirurgie ophtalmologique (cataracte), la surveillance continue peut se dérouler directement en chambre, avec la même sécurité qu’en SSPI.

L’ambulatoire

Qu’est-ce que la chirurgie ambulatoire ?

La chirurgie ambulatoire est définie comme une chirurgie programmée et réalisée dans les conditions techniques nécessitant impérativement la sécurité d’un bloc opératoire, sous une anesthésie de mode variable, suivie d’une surveillance post opératoire permettant, sans risque majoré, la sortie du patient le jour même de son intervention.

Un grand nombre d’interventions peuvent et sont réalisées en ambulatoire. Plus des 2/3 des interventions effectuées à la clinique sont réalisées en ambulatoire. C’est le cas notamment de certaines interventions courtes comme la cataracte. Une unité dédiée à cette activité se situe au 1er étage de la clinique.

Votre entrée est programmée en fonction de votre heure de passage au bloc opératoire, de manière à patienter le moins possible. Vous devez effectuer les soins d’hygiène préopératoire et la dépilation à domicile. Ces soins vous sont expliqués dans un passeport ambulatoire qui vous sera remis lors de la consultation avec le chirurgien. Si vous n’avez pas ce document, merci de contacter le secrétariat de ce dernier. Vous devrez apporter le passeport avec les documents demandés lors de la consultation d’anesthésie et le jour de l’entrée.

Les bijoux, percings doivent être ôtés et de préférence laissés à domicile. Aucun maquillage, gel, ou crème hydratante ne doit être porté.

Pour les jeunes enfants opérés en chirurgie ORL, leurs entrées sont programmées à la même heure pour tous afin de rencontrer le médecin anesthésiste avant l’intervention, et de déceler certaines contre-indications à l’anesthésie (fièvre, infection virale, toux, etc…). Rappelons que l’autorisation d’opérer doit être signée par les 2 parents.

Règles de la chirurgie ambulatoire

Il est IMPERATIF de respecter les consignes de jeûne opératoire prescrits par votre anesthésiste. Sauf avis contraire, une alimentation légère est autorisée jusqu’à 6h avant l’intervention, et les liquides clairs (eau plate, jus de fruit sans pulpe, thé ou café, sucrés ou non) 2h avant l’intervention.
Votre départ, même si vous êtes venu(e) seul(e), ne pourra s’effectuer qu’avec un accompagnant jusqu’à votre domicile et il est préférable qu’une personne adulte soit présente la nuit qui suit l’intervention.

Il vous sera interdit de conduire et de boire de l’alcool pendant 24H. Pour les enfants, deux accompagnants sont nécessaires. Vous devez également pouvoir téléphoner depuis votre domicile.

Lorsqu’un acte chirurgical est effectué en ambulatoire, il est toujours possible de décider, si nécessaire, d’une hospitalisation plus longue par sécurité s’il y a le moindre problème.

Lors de votre départ, les documents confiés à l’équipe soignante vous seront restitués, avec un bulletin de sortie, la date de reprise de vos médicaments ainsi que les ordonnances le cas échéant.

http://www.cliniquejulesverne.fr/videos-chirurgie-ambulatoire/

L’hospitalisation à domicile (HAD)

Qu’est-ce que l’hospitalisation à domicile ?

L’hospitalisation à domicile (HAD) est une forme d’hospitalisation à temps complet au cours de laquelle les soins sont effectués au domicile de la personne. Elle assure des soins complexes, techniques ou intenses pour des personnes qui ont besoin de continuité de soins et d’une équipe de coordination pluridisciplinaire et médicalisée.

Pour quelles interventions et quel type de prise en charge ?

Pour certaines interventions orthopédiques, une prise en charge de la douleur par cathéter périnerveux (cf chapitre douleur post opératoire) peut être réalisée à domicile. Des soins particuliers et un suivi des patients sont nécessaires et réalisés par des infirmières à domicile de l’HAD, formées spécifiquement à ce type d’analgésie. Ce type de prise en charge sera décidé dès la consultation avec votre chirurgien.

Comment se déroule la prise en charge en HAD ?

Les conditions requises pour cette prise en charge sont les mêmes que pour la chirurgie ambulatoire (sortie avec un accompagnant, présence d’un tiers à domicile, …).

Lors de la consultation d’anesthésie, l’antalgie est anticipée avec la remise d’ordonnance de médicaments contre la douleur, en cas d’inefficacité du cathéter. De même, la prescription d’anticoagulant (selon le type d’intervention) est réalisée et donnée lors de la consultation. Votre anesthésiste vous expliquera le fonctionnement du cathéter périnerveux (cf chapitre douleur post opératoire).

Avant votre retour à domicile, l’anesthésiste ayant réalisé le bloc doit vérifier le bon fonctionnement du cathéter et ainsi valide votre sortie. L’HAD vous prendra en charge dès votre sortie, sur simple appel lors de votre sortie de la clinique. Une infirmière de l’unité de chirurgie ambulatoire vous appellera le lendemain matin afin de faire le point sur l’efficacité du traitement et adapter si nécessaire votre prise en charge. En cas de dysfonctionnement du cathéter (fuite, déplacement, arrachement…), il est possible de mettre un nouveau cathéter au bloc opératoire.

Unité de soins continus

Certaines interventions, plus longues ou plus difficiles techniquement, ou certains patients plus fragiles nécessitent des soins spécifiques et une surveillance accrue. L’unité de soins continus située au 2ème étage de la clinique (ascenceur B) possède une équipe d’aide soignants et d’infirmiers renforcée, ainsi que d’équipements de surveillance identiques à ceux utilisés en salle de surveillance post interventionnelle (surveillance du pouls, de la respiration, de la tension, etc…). La durée de séjour au sein de cette unité est variable en fonction du type de chirurgie et de l’état de santé du patient. Les visites sont autorisées l’après-midi, de 13h à 20h, afin de permettre d’effectuer les soins infirmiers principalement le matin.

Hospitalisation

Plusieurs unités d’hospitalisation conventionnelle sont disponibles au sein de la clinique pour les interventions nécessitant une nuit ou plus de surveillance après l’intervention.

L’anesthésiste responsable de votre intervention vous suit tout au long de votre hospitalisation.

Réhabilitation améliorée après chirurgie

Un programme de réhabilitation améliorée après chirurgie est instauré en chirurgie orthopédique.

Il s’agit d’une approche globale du patient avant, pendant et après l’intervention, avec mise en place d’une série de mesures permettant une récupération plus rapide des capacités fonctionnelles physiques et psychiques, et un retour plus rapide dans l’environnement familial avec le même niveau de sécurité. Cela permet une diminution nette des complications post opératoires et de la qualité de vie du patient. Le patient devient ainsi acteur de ses soins.

Cette prise en charge n’est possible que grâce à une collaboration étroite entre chirurgiens, anesthésistes et équipe paramédicale (infirmiers, kinésithérapeutes, aide-soignants, etc…).